Une revanche de Léopold II

Quand le roi se fait marchand de tableaux.

Avec :
Geneviève TELLIER, docteure de l’Histoire de l’art, auteure.

Présenté par Jacques LEMAIRE

UGS : 3563 Catégorie : Étiquette :

Description

Récemment, une découverte insolite dans les archives du Metropolitan Museum of Art à New York a conduit l’auteure jusqu’à Léopold II, dans son château de Laeken…

Nous sommes au printemps 1909. Le roi des Belges décide de vendre tous ses objets d’art, tout son mobilier de valeur. Que s’est-il passé dans la tête du vieux monarque ? Il n’a pas besoin d’argent. Est-ce une histoire de succession, comme on se plaît à le répéter ? Une revanche après l’annexion du Congo et la liquidation forcée de sa Fondation de la Couronne ?

Ou alors, est-ce un prétexte pour qui rêve de vendre bien cher aux Américains ses tableaux de qualité fort moyenne, voire médiocre ? Car, on l’a oublié… En 1890, la collection de Léopold II a été sévèrement abîmée dans l’incendie du château de Laeken.

Parmi les pièces endommagées, il y a ce Van Dyck, le Portrait de Duquesnoy. En mai 1909, il est vendu deux fois. Une première fois à Paris, pour le marché américain, et une deuxième fois à Bruxelles, aux Musées royaux des Beaux-arts. Où est passé l’original ? Qui a eu la copie ? Manifestement, l’exemplaire bruxellois est en trop parfaite santé…

Information sur l’ouvrage présenté :

Auteure : Geneviève TELLIER
Titre : Léopold II et le marché de l’art américain
Maison d’édition : Le Cri
Année : 2010 
ISBN : 978-2871065333

Loading

Informations complémentaires

Année

2010

Auteurs / Invités

Geneviève Tellier

Présentateur / Présentatrice

Jacques Lemaire

Thématiques

Histoire de l'art, Monarchie, Questions éthiques