Le temple de l’Église orthodoxe : entre Dieu et César. Une forme du christianisme organisé peu connue en Occident

5,00

Theodoros KOUTROUBAS

UGS : ND Catégorie : Étiquette :

Description

Theodoros KOUTROUBAS est né en Grèce. Il a obtenu, à l’Université catholique de Louvain, le grade de docteur en Sciences politiques en 2006. Il a étudié la langue et la littérature grecques et françaises à la Faculté de Philosophie d’Athènes et à l’Université Michel de Montaigne de Bordeaux, étendant son parcours universitaire au domaine des sciences politiques et des relations internationales à Athènes (Panteion Université d’Athènes), Oxford (Exeter College) et Louvain-la-Neuve (UCLouvain). Th. Koutroubas, qui a travaillé en tant que conseiller politique avec plusieurs organisations européennes, est actuellement directeur général du Conseil européen des professions libérales (CEPLIS) et, en parallèle, enseigne à l’UCLouvain, entre autres, la communication politique, le marketing et le lobbying. Il a publié plusieurs articles sur les relations entre le religieux et le politique en Europe et au Moyen Orient, ainsi que sur la coexistence des différentes communautés culturelles et religieuses en Belgique, en Grèce, en Turquie et ailleurs. Il a également contribué au chapitre sur la diversité des discours grecs orthodoxes relatifs aux Droits de l’homme dans l’ouvrage collectif Orthodox Christianity and Human Rights in Europe (Peter Lang, 2018). Récemment, il a travaillé sur les questions géopolitiques touchant le monde orthodoxe (articles parus dans la Revue Générale en 2018 et 2019), ainsi que sur les multiples liens qui unissent la philosophie à la politique. Un article conjointement écrit avec Baudouin Decharneux (ULB), sur « Le corps éternel du Roi » a paru dans la Revue Générale (décembre 2020).

Loading

Informations complémentaires

Type de support

PDF

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le temple de l’Église orthodoxe : entre Dieu et César. Une forme du christianisme organisé peu connue en Occident”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *