Bruxelles Laïque

Fabienne VERMEYLEN

 

UGS : 2023008 Catégorie : Étiquette :

Description

Pour beaucoup, la laïcité est une histoire de croyances, d’incroyances… Cependant, elle incarne bien plus qu’une simple séparation entre l’État et les institutions religieuses.

« La laïcité est le principe politique et humaniste qui fonde le régime des libertés et des droits humains sur l’impartialité du pouvoir civil démocratique dégagé de toute ingérence religieuse.

La laïcité oblige l’État de droit à assurer l’égalité, la solidarité et l’émancipation des citoyens.

La laïcité s’oppose à toute tentative d’emprise privée sur la sphère publique et à tout ce qui entrave l’émancipation des individus. »

Au sein de la sphère laïque, de nombreuses associations jouent des rôles cruciaux dans la promotion de ces valeurs et principes. Parmi elles, Bruxelles Laïque occupe une place spéciale.

Historique de l’action sociale de Bruxelles Laïque

Depuis plus de trois décennies, Bruxelles Laïque, régionale du Centre d’Action Laïque, s’est consacrée à des activités variées, mettant particulièrement l’accent sur la culture et l’éducation. Cependant, sous l’apparence visible de leurs événements phares tels que le prestigieux « Festival des Libertés », leurs diverses conférences et leurs débats éclairants, se cache une facette autrement moins perceptible, pourtant tout aussi vitale, voire davantage : leur action sociale.

Au départ, Bruxelles Laïque[2] s’occupait de l’aide à la réussite scolaire. Cependant, les membre de Bruxelles Laïque ont rapidement constaté que les enfants issus de familles étrangères affrontaient des défis particuliers. En les soutenant, ils ont également remarqué que leurs parents éprouvaient des difficultés similaires, principalement liées à la maîtrise de la langue française. C’est ainsi qu’ils ont élargi leur mission pour inclure des cours d’alphabétisation et d’autres initiatives destinées aux parents. En travaillant de près avec ces familles, ils ont pris conscience de leurs nombreuses difficultés, qu’elles soient d’ordre financier, administratif ou autre. C’est ainsi qu’ils ont commencé à les aider et à les accompagner dans la résolution de leurs problèmes, faisant progressivement évoluer leur action sociale.

Dans un premier temps, l’approche de Bruxelles Laïque se concentre sur la recherche d’emploi, mais avec le temps, l’association a intelligemment ajusté ses méthodes pour refléter les évolutions de notre société, notamment face croissance de la précarité parmi nos concitoyens, y compris les non-citoyens en vertu de la loi belge. Cependant, son engagement demeure inconditionnel, car l’association ne fait aucune distinction en termes d’origine, de nationalité, de croyances ou de convictions. La seule condition pour leur intervention réside dans le simple fait que les personnes en difficulté sollicitent l’aide de Bruxelles Laïque.

Comment peut-on définir ou catégoriser ce qui constitue la pauvreté ?

La notion de pauvreté est complexe à appréhender, car elle peut être évaluée selon divers critères tels que le revenu, les ressources disponibles, ou l’accès aux biens et services essentiels. Bruxelles Laïque se concentre sur la grande pauvreté, une forme de précarité extrême. Les individus touchés par cette grande pauvreté se trouvent dans des situations de détresse où ils luttent pour leur survie, font face à l’absence de logement, de revenus, et à de nombreux obstacles. Ils sont privés d’un accès aux soins de santé, souvent aux prises avec des problèmes administratifs liés à leurs papiers, et dans l’incapacité de faire valoir leurs droits ou de solliciter de l’aide.

L’objectif de Bruxelles Laïque est d’accompagner les individus en situation de grande précarité vers l’émancipation et l’acquisition d’autonomie. L’association met en œuvre des programmes de soutien et de formation destinés à favoriser le développement des compétences des personnes, facilitant ainsi leur insertion sur le marché de l’emploi.

Laïcité et sécurité sociale

Il est légitime de se questionner sur la nécessité de la laïcité dans le contexte de l’action sociale, étant donné que la Belgique dispose d’un système de sécurité sociale et d’aide sociale important. Toutefois, la laïcité revêt une importance capitale dans la garantie de l’accessibilité à l’aide sociale, sans la moindre discrimination. En effet, malheureusement, certaines personnes demeurent exclues des systèmes administratifs, sans reconnaissance ni assistance, et c’est ici que Bruxelles Laïque joue un rôle essentiel.

Les obstacles matériels à l’émancipation sont très importants, c’est pourquoi l’association tient particulièrement à donner les moyens aux personnes qui n’ont pas eu les mêmes chances que d’autres pour surmonter ces obstacles. Pour ce faire elle propose des services d’aide à l’emploi, à la formation, à l’apprentissage du français, etc.

Comment trouver Bruxelles Laïque ?

Une personne qui arrive en Belgique sans papiers, sans connaître le pays ni la langue, ne se dirige pas spontanément vers Bruxelles Laïque. L’association s’appuie donc sur un réseau de partenaires qui les connaît et sur le bouche-à-oreille pour toucher ces personnes.

Bruxelles Laïque est située près de la place Rouppe, un quartier où de nombreux primo-arrivants se rendent et le fort bouche-à-oreille y fonctionne parfaitement grâce aux personnes qui ont bénéficié des services de l’association. Elles parlent des cours d’alphabétisation et d’apprentissage du français ainsi que des autres services sociaux proposés. Ces services sont ouverts au tout venant, primo-arrivants, sans papiers… sans autre condition d’accueil que celle de demander de l’aide.

Le financement

Au départ, Bruxelles Laïque a commencé comme le Centre d’Action Laïque et comme toutes les régionales, uniquement avec des bénévoles. Aujourd’hui, elle bénéficie de différents financement via la COCOF, via Actiris et via la laïcité depuis qu’elle a été reconnue. Maintenant, l’association dispose de personnel formé, spécialisé et adéquat pour pouvoir encadrer toutes les populations qui ont besoin de leurs services. L’association ne pourrait plus fonctionner sans ce personnel professionnel. Qui plus est, l’équipe de Bruxelles Laïque est composée de personnes de différentes nationalités et de différentes langues, cette multiplicité permet à l’association d’accueillir, de mettre à l’aise et d’accompagner les personnes qui ne parlent pas le français.

Bruxelles Laïque, en tant qu’association, s’engage à aider les personnes en difficulté, indépendamment de leurs origines, de leurs croyances, ou de leurs convictions. L’association incarne un rôle essentiel dans la promotion de la laïcité et dans la quête de l’émancipation sociale pour tous les individus, quel que soit leur passé, leur statut, ou leur situation. En unissant culture, éducation, et action sociale, Bruxelles Laïque démontre la puissance d’une vision laïque qui vise à créer un monde plus égalitaire et solidaire, où chaque citoyen peut s’épanouir et contribuer pleinement à la société, en transcendant les barrières qui divisent pour mieux rassembler.

Comment la notion de laïcité, en tant que principe politique et humaniste, influence-t-elle la façon dont une société aborde l’égalité, la solidarité, l’émancipation individuelle et la lutte contre la pauvreté ?

Ce questionnement soulève des questions fondamentales sur la nature de la laïcité en tant que force motrice derrière la garantie des droits humains, ainsi que sur son rôle dans la promotion de l’égalité et de la solidarité.

De plus, il interroge la manière dont une organisation telle que Bruxelles Laïque incarne ces principes en pratiquant l’action sociale, tout en reconnaissant la complexité de la pauvreté et des besoins des individus. Enfin, cela nous invite à réfléchir sur la nécessité de la laïcité dans la prestation de services sociaux et d’aide, malgré l’existence d’un système de sécurité sociale en Belgique.

[1] D’après enregistrement télévisé de La Pensée et les Hommes : Les nouvelles formes de pauvreté, avec Ariane HASSID, Samuel QUAGHEBEUR, animé par Baudouin DECHARNEUX. https://youtu.be/cBR0fHAJp4o?si=nXmBpmKanijifMdk

[2] Bruxelles Laïque, avenue de Stalingrad 18-20, 1000 Bruxelles – 02 289 69 00 – bruxelles.laique@laicite.be.

Loading

Informations complémentaires

Année

2023

Auteurs / Invités

Fabienne Vermeylen

Thématiques

Ambitions de la laïcité, Analphabétisme / Alphabétisation, Associations, Disparités sociales, Droits sociaux, Laïcité, Monde associatif, Aide sociale

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Bruxelles Laïque”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…