20 ans de droit à l’IVG

Avec :
Claudine MOUVET, directrice du centre de planning familial Louise Michel
Delphine LANDENNE, licenciée en psychologie clinique

Présenté par Jacques LEMAIRE

UGS : 4464 Catégorie : Étiquette :

Description

En Belgique, c’est la loi du 15 octobre 2018 qui encadre l’interruption volontaire de grossesse. Autrement dit, l’IVG est autorisée si elle est pratiquée sous certaines conditions définies par la loi.

  • L’IVG doit être intervenir avant la fin de la 12e semaine de conception (14 semaines d’aménorrhée autrement dit d’absence de règles) ;
  • Un délai de six jours de réflexion doit être respecté entre la première consultation prévue et le jour de l’IVG. Ce délai ne peut être raccourci sauf s’il existe une raison médicale urgente pour la femme d’avancer l’interruption de grossesse.

Ces conditions sont cumulatives. Autrement dit, si elles ne sont pas toutes respectées, la·le médecin et la femme ayant eu recours à l’IVG sont susceptibles d’être punis d’un emprisonnement d’un mois à un an et d’une amende de cinquante à deux cents euros.

Au-delà du délai des 14 semaines d’aménorrhée, l’IVG ne pourra être pratiquée que lorsque la poursuite de la grossesse met en péril grave la santé de la femme ou lorsqu’il est certain que l’enfant à naître sera atteint d’une affection d’une particulière gravité et reconnue comme incurable au moment du diagnostic. On parle alors d’interruption médicale de grossesse (IMG).

1 20 vues totales

Informations complémentaires

Année

2011

Auteurs / Invités

Claudine Mouvet, Delphine Landenne

Présentateur / Présentatrice

Jacques Lemaire

Thématiques

Droits des femmes, Vie affective, Vie privée